Ni

Monstre à quatre têtes,
le grand méchant Ni a troqué la linéarité des routes de l'Ain
contre des architectures impossibles,
qui tiennent à grand renfort d'électricité et de polyrythmies apatrides.

Dans son temple, le quatuor perce les fenêtres à coup de cris,
les murs élevés tiennent grâce à une nervosité virtuose
et la qualité des fondations dissipe tout doute
quant à la résistance potentielle du bazar pour les siècles à venir.

À l'intérieur, c'est la bourrasque continue,
des enfants courent un peu partout
et leurs parents dansent autour d'un grand bûcher festif
au milieu duquel la valse, la forme couplet-refrain et les mesures 4/4 lâchent un dernier râle avant d'être réduites à l'état de cendres.

Musique


Pantophobie

Les insurgés de Romilly

EP 2

EP 1

Video



Concerts